Accueil  >  Témoignages  >  Julie

Témoignages

Ils parlent de nous


Témoignage
Julie

Julie

   Quel est ton parcours jusqu'ici ? 

"Je sais que je veux passer les concours d'orthophonie depuis la 3ème. Comme on peut les passer avec n'importe quel bac j'ai décidé de faire la section qui m'intéresserait le plus (qui n'est pas forcément celle qui me serait la plus utile pour une telle poursuite d'études), j'ai choisi la série Economique et sociale car c'est celle qui me parlait le plus, la plus variée. J'aimais l'histoire et pouvoir comprendre la société grâce aux cours de sciences économique et sociale. En sortant du lycée, j'ai directement intégré une prépa à Bordeaux. Ça a été une année un peu étrange car il est difficile de travailler durement et sérieusement quand c'est la première année d'"émancipation". Du coup, j'ai étudié mais je n'étais pas vraiment au maximum, et il me manquait vraiment de quoi me booster à ma prépa car nous n'étions que 3 à vouloir passer les concours ortho et, même si on s'entendait relativement bien, ce n'était pas suffisant pour se motiver mutuellement. Je pense que c'est ce qui m'a manqué cette année là. Je n'ai donc eu (sans surprise) aucune admissibilité. J'ai décidé d'intégrer une seconde prépa en juillet seulement car étant donné le coût, je me disais que ce serait plus raisonnable d'aller à la fac et de préparer les concours à côté. Mais me connaissant, je savais que j'avais besoin d'un cadre si je voulais réussir donc après en avoir parlé avec mes parents, je me suis inscrite à Formasup"

Tu termines à la première place au concours d’orthophonie de Lille, t'attendais-tu à un tel résultat ?

"Je ne m'attendais absolument pas à un tel résultat mais ça montre bien que ces concours n'ont pas de règles ou de codes! J'ai passé 8 concours différents, j'ai eu 4 admissibilités et j'ai été finalement admise à Montpellier 13 ème sur liste complémentaire et à Lille première sur liste principale. Donc ça n'a pas vraiment de sens. Mon but était d'intégrer une école, j'ai réussi, c'est tout ce qui m'importe".

Comment s'est passée ton année à l’ISPC?

"L'année à L'ISPC a été intense. J'ai travaillé , pas forcément beaucoup plus que l'année précédente, mais pour sûr plus intelligemment. Et surtout je ne me suis pas privée de voir mes amis ou ma famille, au contraire, dès que je pouvais je profitais de moments avec eux. Le "plus" ça a été de pouvoir travailler avec 2 filles de ma classe, on se donnait des conseils, on se préparait des exercices et tous les vendredis on se retrouvait pour apprendre des mots, faire des textes à corriger, etc.. Ça nous permettait de travailler tout en décompressant et c'était motivant".

Aurais-tu quelques conseils pour les futurs étudiants en prépa ortho?

"Travaillez en groupe mais pas avec trop de monde et choisissez bien les personnes qui le constituent. Ne vous laissez pas influencer par des personnes un peu moins bosseuses ou moins motivées (même si vous les appréciez, elles peuvent malheureusement vous tirer vers le bas). Ecoutez les conseils que l'on vous donne.

Faites vous des petits carnets, soyez toujours à l'affût de mots nouveaux dans vos conversations, lectures. En gros, soyez curieux. 

Utilisez des moyens mnémotechniques dès que vous pouvez (pour les trouver rien de mieux que de demander à une personne complètement extérieure de vous faire réciter vos mots de vocabulaire!!)

Faites des dictées, beaucoup! On ne s'en rend compte qu'à la fin, mais ça aide pour tout (que ce soit en grammaire, conjugaison, vocabulaire ou en orthographe).

Ne vous prenez pas trop la tête, faites ce que vous pouvez, et si vous saturez accordez-vous des pauses ça ne sert à rien de travailler trop longtemps d'affilée. 

Et surtout, continuez de voir vos amis (évidemment pas tous les samedis soirs, quelques fois ce sera juste des petits moments glanés entre deux exercices!) mais ce sont vraiment des bols d'air dont vous aurez besoin.

Il y a toujours des coups de blues où l'on se dit que l'on n'y arrivera jamais, ça arrive à tout le monde et très souvent, mais n'oubliez jamais qu'il y a une grande part de chance aussi et que chaque personne, si elle travaille, peut réussir"


< Retour aux témoignages

MENTIONS LÉGALES
Tous droits réservés ISPC Prépas.